Cluny et les Sites clunisiens confirmés comme « Itinéraire culturel du Conseil de l’Europe » !

La nouvelle est officiellement tombée il y a quelques semaines : le Conseil de l’Europe a renouvelé pour trois nouvelles années à la Fédération Européenne des Sites Clunisiens sa certification d’Itinéraire culturel, privilège de 32 autres réseaux ou routes culturelles dans toute l’Europe. C’est à l’issue de l’audition du président de la FESC, Rémy Rebeyrotte (député de Saône-et-Loire), et de son directeur Christophe Voros, que les représentants des 32 États signataires de l’Accord Partiel Elargi portant sur les Itinéraires Culturels ont pris cette décision, le 11 avril 2019, à Luxembourg.

La décision a de nombreuses motivations. Le rayonnement en Europe de l’abbaye de Cluny au Moyen Âge est constitutif de l’histoire et de l’identité culturelle européenne. D’autre part, les actions engagées par la Fédération, dans les 7 pays où elle compte des sites clunisiens classés, sont conformes aux valeurs défendues par le Conseil de l’Europe : droits de l’homme, démocratie, diversité, dialogue interculturel et promotion d’une histoire européenne.

Enfin, la FESC est un cadre dans lequel peut se pratiquer l’exercice d’une citoyenneté européenne éclairée, fondée sur des échanges, des collaborations entre collectivités publiques, associations et personnes privées. Un exemple rare qui fait maintenant ses preuves depuis 25 ans et qui est souvent pris comme exemple pour l’excellence de ses actions.

Le réseau des sites clunisiens a intégré le programme des Itinéraires culturels en 2005. Il est depuis reconduit par le Conseil de l’Europe tous les trois ans, après un cycle d’évaluation de plusieurs mois, dont une partie se déroule directement sur le terrain. Cette année, Romainmôtier et Montcherand (dans le canton de Vaud, en Suisse) ont été sélectionnés pour cette partie.

Le directeur de la FESC, Christophe Voros, et le maire de Cluny, Henri Boniau, président d’honneur de la FESC, accueilleront d’ailleurs à Cluny, du 11 au 13 juin prochain, une cinquantaine de représentants d’Itinéraires culturels européens pour la conférence finale d’un grand projet entamé en 2017 dans le cadre d’un programme Erasmus+. Cluny n’a pas fini d’être un phare européen !

Légende des photos : Rémy Rebeyrotte, président de la FESC, et Christophe Voros, son directeur, devant les représentants du Conseil de l’Europe pour la présentation du réseau clunisien, le 11 avril dernier, à l’abbaye de Neumünster, au Luxembourg


Hôtel Saint-Odilon